Jeudi 3 décembre 2009 4 03 /12 /Déc /2009 19:59
Collection Paul NADé

146e RIF

Qui y était, qui s'y reconnaît ?

  • En septembre 1939, trois bataillons des 146e RIF, 156e RIF, et 160e RIF, forment un régiment de marche sous les ordres du lieutenant-colonel Vogel; ce régiment participe à l'offensive française en Sarre, aux côtés des divisions d'infanterie classiques. L'attaque dans le bois de la Warndt (combat de Ludweiller, le 9 septembre 1939) est finalement stoppée suite à la capitulation de l'allié polonais... Dissolution peu après du régiment de marche. Le 146e RIF se prépare ensuite à l'hiver, en installant de nouvelles positions défensives dans le sous-secteur de Téting (Téting sur Nied, Dept 57).
  • De septembre 1939 à juin 1940, le chef de corps était le lieutenant-colonel Prat.
  • Création de corps franc section du 146e RIF, 156e RIF, 44e RI, 9e BCA. Le régiment reçoit un renfort de 2 compagnies constitué de volontaires espagnols, surtout utilisées comme pionniers.
  • À partir du 12 mai 1940, bombardement des positions françaises. L'offensive allemande se dessine loin dans le Nord, et dans les Ardennes. Les régiments de forteresse se trouvent seuls face à l'Allemagne. La ligne Maginot est finalement tournée par le nord. Une offensive allemande "perce" le front de la Sarre le 14 juin 1940 et débouche derrière la ligne Maginot.
  • Le 20 juin 1940 à Domptail (Vosges), 32 hommes de la 3e compagnie du 21e bataillon d'instruction (capitaine Toutain) et de la compagnie de commandement sont faits prisonniers par les Allemands et fusillés sans jugement par le 2e bataillon du 305e régiment de la 198 ID. Le reste du 146e RIF doit déposer les armes au col du Haut-Jacques (près de Saint-Dié-des-Vosges).
  • L'ouvrage Maginot de Téting (A38), occupé par une compagnie d'équipage du 146e RIF, ne cessera le combat que le 2 juillet 1940 (après l'armistice) sur ordre du commandement français.
  • 1945 : le 146e RI est reformé le 1er février 1945 à partir d'un important contingent d'Alsaciens et de Lorrains expulsés depuis 1940 dans le sud-ouest.
  • Le 14 mars 1945, il est le premier régiment français à pénétrer en territoire allemand (secteur de Forbach, Stiring-Wendel).
  • Le 26 mars 1945, le lieutenant-colonel Barthelet reçoit à Paris, place de la Concorde, le drapeau du régiment reconstitué des mains du général de Gaulle.


    Source :  http://fr.wikipedia.org/wiki/146e_r%C3%A9giment_d%27infanterie_de_ligne
_____________
Suite à une question soumise à propos du 146e RI,  Roland Gautier a écrit :

Le 25/8/1935 les 4°,5° et 6° bataillons servent à former le 162° RIF -
 
A la même date le 146° RI de Région fortifiée devient 146° RIF qui par CM du 8/8/1935 avait reçu appellation de Régiment de Faulquemont.
 
Le 146°RI était arrivé à Metz en 1933 en venant de Forbach et de St-Avold où il était en garnison depuis 1919.
 
Avant le 25/8/1935 le 146° RI de RF occupait par roulements les nouveaux camps de Zimming, Denting, Bockange et Veckring.
 
Le V° bataillon du 146° RI occupait quant à lui le camp de Bockange où étaient organisées des périodes d'instruction pour les réservistes - de plus l'amicale des anciens du 146° se retrouvaient également sur le secteur (Bockange-Burtoncourt-Nidange ) pour des journées "casse-croûte" - .
Par solnade - Publié dans : Ligne Maginot et Guerre 39-45
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Calendrier

Avril 2014
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30        
<< < > >>

Les photos

Voir tous les albums

Recherche

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés